Les carrières de marbre de Carrara

Hidden Italy

 DéC.  2018

J’ai un peu honte de l’avouer, mais cela a été ma première fois dans les Alpes Apuanes.

L’occasion a été une visite aux carrières de marbre organisée par Cave di marmo in jeep

Je suis resté bouche bée, un environnement si différent de celui auquel nous sommes habitués, en changement continu et avec une histoire millénaire fascinante.

Des habitants ligures des Apuanes aux Romains qui commencèrent l’exploitation minière en 48-44 a.c sous Jules César. Les fouilles se déroulaient avec des méthodes et des instruments très simples, tels que des pics et des piolets, et avec un terrible gaspillage de temps et de travail.

Une fois les blocs sectionnés, ils devaient descendre vers la vallée et le système utilisé était la « lizzatura » c’est à dire le transport en traîneau. Une pratique plutôt dangereuse mais encore utilisée au début du XXe siècle.

Pensez à des blocs de marbre de plusieurs tonnes que l’on faisait glisser sur plusieurs kilomètres jusqu’au port de Luni au mois d’août, c’est vraiment une reconstitution historique.

Les carrières de marbre de Carrare ont fourni le matériel aux plus grands artistes du monde entier.

Michelangelo Buonarotti se sentait comme chez lui dans ce coin, d’une des carrières encore en activité provient le marbre que l’artiste a utilisé pour le David, l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la sculpture de tous les temps.

Aidé par ses élèves, il polissait le marbre avec des grattoirs, du lime, de la pierre ponce et des boulettes de paille, jusqu’à arriver au point de donner un étincelant éclat à ses statues.

Au cours des vingt dernières années, le régime fasciste fit une large utilisation même politique du marbre de Carrare, d’ailleurs Mussolini donna du marbre à l’une des mosquées de l’esplanade du temple de Jérusalem.

Cooperativa Scultori Carrara

L’excursion dure environ 4 heures, et il est possible de la faire aussi bien le matin que l’après-midi. Nous nous sommes retrouvés au péage de l’autoroute, mais vous pouvez aussi bien y arriver en train, ils viennent vous chercher à la gare.

On grimpe à bord d’une simple mais efficace jeep à 8 places et on commence à franchir les montagnes.

La zone de marbre est très ample et nous n’en avons visité seulement qu’une partie, les bassins de Fantiscritti et Torano, l’ancienne carrière romaine de Fossanova, la Coopérative des sculpteurs de Carrare et bien sûr, nous ne pouvions pas manquer de goûter au célèbre lardo (lard) de Colonnata, un vrai délice préparé avec la sagesse originale des laboratoires locaux.

Il ne me reste plus qu’a vous conseiller de passer un peu de temps par ici, une visite des carrières est très intéressante et prenez un peu plus de temps pour visiter le centre historique de Carrare et le très ancien musée archéologique de Luni.

2 comments on “Les carrières de marbre de Carrara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Puoi utilizzare tag e attributi HTML come: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>